Finchmarkets le broker pour débutants et traders confirmés

Finch Markets est probablement l’un des meilleurs brokers de la toile. Son objectif est d’aider ses clients à sortir de la dépendance financière. Il offre plusieurs possibilités de trading à plusieurs niveaux. Mais on ne choisit pas son broker comme on choisirait une chemise dans un super marché.

Son site est proposé en version française avec la possibilité de traduction dans plusieurs langues par le service clients pour vous venir en aide dans votre processus de trading. Cependant avant de le choisir comme votre broker, vous devez vous assurez qu’il répond à votre niveau ce trading.  Quelques détails.

 

Certains types de broker ne conviennent pas à des débutants

Lorsque vous êtes débutants, certains types de broker ne vous conviennent pas. Finch markets vous en donne les raison sur son site. Il est donc important de choisir votre broker en fonction de votre niveau de trading.  Des brokers qui démarrent par exemple à 0,8 pip de spread ou plus ne peuvent pas convenir à un trading débutant.

Un broker qui fixe le montant minimum de son compte d’ouverture au dessus de 500€ est difficilement acceptable par des investisseurs débutants. Avec l’expérience, il ne faut pas se voiler la face, pour un investisseur qui arrivent la première fois sur le marché financier, 500€ est une bonne somme d’argent pour lui permettre d’affuter ses armes.

 

Choisissez votre broker selon le niveau de votre langue

Avec finch Markets, vous êtes bien loin d’un problème de langue. A ce niveau, il est le meilleur. Beaucoup d’investisseurs n’arrivent pas à progresser pour des problèmes de communication.

Aujourd’hui la langue anglaise occupe plus de la moitié de la population dans le monde. Mais à coté, il y a une frange importante de cette population qui ne parle pas cette langue et qui sont dans les activités. Finchmarkets intègre cette population à sa politique de formation des traders.

 

Choisissez le mode de trading qui vous convient

La plupart des brokers proposent le trading à effet de levier par exemple. C’est un puissant moyen de faire de gros profits sans détenir un capital conséquent. Cependant, ce système comporte un couteau à double tranchant dont il ne faut pas s’amuser lorsqu’on en n’a pas les moyens. Si vous négociez un contrat de cacao de 200€ à un levier de 100 :1 avec un capital d’investissement de 600€, ce contrat s’il marche vous rapporte 200×100 ce qui fait 20000€.

C’est un gros score que vous réalisez. Mais si ca ne marche pas, il est clair que votre capital d’investissement part en fumée. Avec finchmarkets, on ne rêve pas.